Hémorroïdes à l’adolescence : que faire ?

5 novembre 2016

Du plus jeune au plus âgé, tous peuvent être sujets à l’hémorroïde. Cette dernière ne choisit donc pas de catégorie d’âge et son traitement est le même pour tous.

Hémorroïdes : causes principales et définition

En temps normal, lors de la déjection, les veines dans le rectum (anus) se dilatent légèrement. Mais celles qui restent dilatées en permanence deviennent ce que l’on appelle « hémorroïdes ». Les hémorroïdes sont donc des veines qui se gonflent en permanence dans l’anus.

La principale cause est la forte pression sur l’anus. La constipation, la diarrhée chronique, ou encore lorsqu’on s’assoit longtemps dans une même position peuvent provoquer cette forte pression.

Il peut y avoir présence de saignement et douleur légère lors de la déjection, une sensation de gonflement de l’intérieur de l’anus, une sensation de démangeaison ou de brûlures dans le rectum, etc.

Un sujet délicat chez l’adolescent

A la différence d’une personne adulte, l’adolescent est gêné et embarrassé lorsqu’il s’agit de ses parties intimes et de ce qui se passe autour. Lors de cette période de sa vie, l’adolescent accorde beaucoup d’attention à cette partie de son corps.

Donc parler de son problème d’hémorroïde à quelqu’un d’autre (surtout à ses parents) est estimé comme honteux pour un adolescent. Certains adolescents cachent qu’ils ont des hémorroïdes à leurs parents par peur de leurs réactions ou par simple tabou.

Ce qu’il faut faire pour réduire les risques

Ceux qui sont sujets à des hémorroïdes à l’adolescence doivent adopter une certaine hygiène de vie afin de réduire les risques que les crises reviennent. Par exemple, il faut marcher à bonne allure pendant vingt minutes par jour pour bien stimuler le transit intestinal. Ensuite, il faut boire une quantité suffisante d’eau, environ 1,5 litre ou 2 litres.

Il faut également intégrer les fibres alimentaires dans l’alimentation : fruits et légumes frais seront les bienvenus. Enfin, il est recommandé de faire ses besoins régulièrement, et de ne jamais rester en position assise trop longtemps (même sur le siège des toilettes).

Ce qu’il faut faire pour soulager les crises

Il n’y a pas de secrets, il faut adopter certains gestes au quotidien pour soulager les crises d’hémorroïdes. Déjà, il faut laver quotidiennement la région anale. Après les selles, il faut nettoyer en douceur la région anale avec un tissu doux humide ou encore du papier hygiénique humidifié.

Pour soulager la douleur, il faut prendre un bain de siège dans de l’eau chaude, 2 ou 3 fois par jour, pendant 10 à 15 minutes. Privilégier les sous-vêtements en coton : cette matière est moins irritante pour la peau et elle permet de bien évacuer l’humidité. En cas de démangeaisons, des compresses froides peuvent être posées sur la région irritée pendant dix minutes environ 3 à 4 fois par jour.

Par ailleurs, il faut tout faire pour éviter les irritations supplémentaires de la muqueuse. Entre autres, il faut éviter l’alcool, le café et les épices fortes. Il faut également éviter de soulever des choses lourdes. En effet, cela entraîne une pression dans les veines de l’anus.

Click here to add a comment

Leave a comment: